CHANGEMENTS DE POPULATION ET PARCOURS DE VIE: Un Réseau stratégique de connaissances

EN/FR

2010 Projets

Conférence pour le développement de la recherche aux cycles supérieurs 2011

Cette conférence prend la suite de la conférence pour le développement de la recherche aux cycles supérieurs de 2009. Son but est de permettre aux étudiants de développer la capacité à présenter leurs travaux, d’échanger avec des experts dans leur domaine de recherche, tout en favorisant la création de réseaux de mobilisation des connaissances ainsi que le développement des interactions entre les nouveaux chercheurs et les chercheurs plus établis dans le domaine des études démographiques canadiennes. Ce projet de mobilisation des connaissances, qui consistera en une conférence d’une journée organisée par Stacey Hallman et Georgios Fthenos du Département de sociologie de l’Université Western Ontario, se déroulera juste avant la rencontre annuelle de la Société canadienne sur la population (Canadian Population Society) au Congrès de la Féderation des sciences humaines à Fredericton, au New-Brunswick, en mai-juin 2011. Des articles portant sur tout aspect du changement de la population ou des études de parcours de vie, que leur perspective soit contemporaine ou historique, seront sollicités de quelques dix étudiants. Les étudiants participants seront placés en équipes avec un ou deux experts qui leur donneront des commentaires sur leur article et sur leur présentation, en commentant aussi bien sur les points forts que sur les domaines dans lesquels l’étudiant a des progrès à faire.

Soutien du Réseau pour ce projet : 11500$

Penser la famille et les transitions de vie, repenser les politiques publiques

26 et 27 août 2010, Université d’Ottawa

L’objectif de ce colloque est d’analyser certaines transitions de vie qui nous permettent de jeter un regard dynamique sur cette organisation sociale qu’est la famille . Plus qu’une catégorie sociale, la famille évolue et se transforme à travers des transitions-clés souvent étudiées : l’ajout d’un membre (conjugalité, naissances, adoption, etc.), le retrait d’un membre (décès, séparation, divorce, départ de la maison parentale, etc.) ou des transitions au sein des rôles sociaux (travail, entraide, parentalité, etc.). Certaines transitions telles que les mouvements résidentiels ou migratoires sont moins étudiés, pourtant ils ont des répercussions importantes sur l’organisation temporelle et spatiale des familles . Cette analyse des transitions permet notamment de comprendre comment les réseaux sociaux et les interactions sociales évoluent et répondent ou non à ces changements vécus par les familles . Au cours de ce colloque, nous analyserons comment l’approche des parcours de vie – et par conséquent l’analyse des transitions— nous permet de revisiter les représentations sociales de la famille qui influencent les décideurs politiques . Un regard particulier sera porté sur l’expérience des espaces sociaux et de la temporalité des familles contemporaines. Un regard multidisciplinaire permettra ainsi d’analyser l’articulation des politiques publiques aux différentes représentations de la famille.

Ce colloque est organisé par le GRIPVECS, le groupe de recherche sur les interactions, les parcours de vie et les choix sociaux de l’Université d’Ottawa. Ce groupe a été co-fondé par Stéphanie Gaudet, département de sociologie et d’anthropologie, de Maurice Lévesque et de Nathalie Burlone.

Soutien financier du Réseau pour ce projet : 3000$

Comprendre les populations du passé : nouveaux développements et perspectives interdisciplinaires

La Fédération canadienne de démographie (FCD), dirigée par Danielle Gauvreau, Alain Gagnon, Marc Tremblay et Kevin McQuillan, organise une conférence les 1er et 2 juin à l’Université Concordia, Montréal, dans le cadre du Congrès des sciences humaines. La conférence vise à rassembler démographes et historiens afin de développer une vision à long terme et une meilleure compréhension du passé et du présent de la population canadienne. Au Canada, des données de recensement (1911-1951) disponibles depuis peu sous forme numérisée ainsi que les données contextuelles correspondantes offrent de nouvelles possibilités pour les études comparatives et longitudinales. Plus que jamais, ceci rend possible de dépasser la division traditionnelle entre les registres de paroisses, de grande qualité, et les ressources de qualité plus limitée pour la population non catholique. Ajoutées aux données numérisés du XIXe siècle déjà disponibles, ces nouvelles informations nous offrent l’occasion de développer une vision à long terme sur l’établissement et le contexte socio-démographique de la vie des Canadiens. Mises en relations les unes avec les autres, les informations sur les individus récoltées par les recensements successifs permettent des analyses parcours de vie sur de longues périodes de temps et à l’échelle du pays entier.

Le soutien financier du Réseau pour ce projet s’élève à 2500$.

Une perspective biographique sur les immigrants et la politique de l’immigration : un atelier international Metropolis

Le comité thématique du Réseau sur les immigrants et les migrants, dirigé par Barry Edmonston, propose d’organiser un atelier dans le cadre du Projet international Metropolis à La Haye, Pays-Bas, du 4 au 8 octobre 2010. Le Projet international Metropolis est la rencontre annuelle la plus importante et la plus populaire de représentants d’universités, de gouvernements, d’entreprises et d’organisations non gouvernementales qui s’intéressent à la migration internationale. Le projet qui a été proposé vient prolonger un atelier sponsorisé par le comité sur les migrants et les immigrants, qui doit avoir lieu le 4 juin 2010 au Centre Urbanisation, Culture et Société de l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS) à Montréal. L’atelier de Montréal comprend 11 rapports de recherche traitant de perspectives parcours de vie sur l’immigration. Le Projet international Metropolis offre une excellente occasion de disséminer les résultats de l’atelier du mois de juin à un public différent et plus large.

Soutien financier du Réseau pour ce projet : 6375$

Rapport final du projet (en anglais seulement)

Conférence socioéconomique de 2010 de Statistiques Canada

La conférence socioéconomique de 2010 de Statistiques Canada qui aura lieu les 26 et 27 avril au Palais des congrès de Gatineau, offre un forum de recherche empirique consacré aux questions en matière de politiques publiques au Canada. La conférence cible les études qui portent sur: les nouvelles tendances économiques et leurs causes fondamentales, la capacité qu’ont divers groupes de participer à la société et à l’économie, les recherches récentes dans les domaines de la santé, de la justice et de l’environnement. La Conférence est axée sur des études qui touchent directement le Canada, mais permet aussi des études comparatives internationales pouvant éclairer des questions en matière de politiques publiques au Canada. Elle donne beaucoup d’importance aux études empiriques qui utilisent les données canadiennes de façon innovatrice. La participation du Réseau inclut l’organisation de 6 sessions de présentations: (a) Aging Workforces/Older Workers: Challenges and Opportunities, (b) Canadian Families and Policy Challenge, (c) Immigrant Integration (d) Public policies and health inequalities (e) The Cost of Caregiving (f) Social Participation. Un certain nombre de membres participeront aussi dans le cadre de communications d’équipes, de présidences de sessions et en tant que commentateurs. À l’occasion de la conférence, le Réseau organisera une rencontre avec son comité consultatif et groupe de direction, ainsi qu’une rencontre plénière.

La santé des enfants et l’environnement : un atelier international sur la recherche, la politique et la pratique

L’environnement physique joue un rôle essentiel dans le développement au cours de la vie. Des espaces engageants de jeux, des environnements d’apprentissage stimulants, un refuge solide et sécuritaire, des espaces publics vivants, des allées bien reliées entre elles dans le voisinage, des transports publics accessibles et un environnement naturel protégé, tout cela contribue au à la croissance personnelle, à l’éducation et au développement sain des enfants jusqu’à l’âge adulte. En effet, la création d’environnements accueillants est non seulement bénéfique aux enfants et aux jeunes, mais aux communautés entières. Mais comment peut-on travailler à créer des environnements sains et offrant un soutien aux enfants et aux jeunes ? Telle est la question qui sera abordée durant l’atelier qui aura lieu du 28 au 30 juin à l’Université de Western Ontario, organisé par une équipe dirigée par Jason Gilliland, professeur agrégé de géographie. Le thème central de la conférence sera le lien existant entre la santé des enfants et l’environnement, dans le but d’identifier des moyens efficaces de créer des environnements plus sains pour les enfants et les jeunes de tous les milieux.

Financement du réseau pour ce projet : 8000$

Colloque sur l’emploi des autochtones

Il est bien connu que les taux plus faibles d’emploi et de participation sur le marché du travail sont des problèmes persistants pour les populations autochtones canadiennes, particulièrement au sein des communautés autochtones. Cependant, les peuples autochtones urbains sont aussi plus susceptibles de rencontrer des difficultés sur le marché du travail que les autres Canadiens. Au contraire de certaines régions où les populations autochtones urbaines sont relativement importantes, comme les Prairies, les employeurs des villes de taille moyenne du Sud de l’Ontario ont une conscience relativement faible de la présence de populations autochtones locales, ou ont peu de liens avec les communautés autochtones locales. Telle est la situation, malgré le fait que de nombreuses firmes sont probablement prêtes à employer des autochtones ou motivées à avoir de meilleures relations avec les communautés locales. Ce colloque rassemble la jeunesse autochtone, des employeurs potentiels et des éducateurs afin de discuter et d’explorer des thèmes lies à la jeunesse autochtone et à l’emploi. Les sujets du colloque comprennent : les caractéristiques, la taille et la dynamique de la population autochtone locale, certains aspects de la vie de la jeunesse autochtone, l’importance de l’entrée sur le marché du travail et de possibilités de formation; et enfin les possibilités de formation de la jeunesse autochtone à l’échelle locale. Le colloque est un projet de Martin Cooke à l’Université de Waterloo, de Gus Hill à l’Université York et de Jennifer McWhirter de l’Université de Waterloo.

Le financement du réseau pour ce projet s’élève à 1650$. Le projet a été retiré

Caractéristiques et besoins essentiels des populations autochtones urbaines du Sud de l’Ontario : synthèse et bilan politique

Ce projet a pour but de résumer et de présenter les connaissances actuelles concernant les populations autochtones urbaines, les changements dans ces populations et leurs besoins les plus importants aux organismes fournisseurs de services urbains. Afin de faciliter le traitement de certaines de ces questions, Martin Cooke de l’Université de Waterloo, Gus Hill de l’Université York et Jennifer McWhirter, également de l’Université de Waterloo, proposent un document de synthèse qui résumerait les publications existantes sur : 1) la composition et le changement des populations autochtones urbaines, 2) les besoins de ces populations en termes de services sociaux et de santé, et 3) les publications sur les meilleurs pratiques pour les fournisseurs de services qui traitent avec des clients autochtones. Ce document sera résumé sous forme de bilan politique, c’est-à-dire un résumé de quatre pages destiné aux fournisseurs de services et disponible sur le site web du CPPV. Le troisième document serait une fiche de renseignements destinée aux fournisseurs de services urbains. Cette fiche d’une page présenterait plus en détails les messages clés du document de synthèse et du bilan de recherche dans un format facile à distribuer aux fournisseurs de services de première ligne. Ces fiches de renseignements seraient envoyées par courriers électronique et postal aux fournisseurs de services sociaux et de santé à : Windsor, London, Kitchener-Waterloo, Stratford, Cambridge, Hamilton et Guelph.

Financement du réseau pour ce projet : 5885$

Documents de travail (1):1 (en anglais seulement)
Dossier de recherche #13: Les besoins de services sociaux et sanitaires de Autochtones urbains du sud de l'Ontario (en anglais seulement)

L’usage de l’action communautaire pour élargir la compréhension des problèmes de la prestation de soins et du logement des aînés chez une population vieillissante

Un atelier co-sponsorisé par le Réseau Changement de population et parcours de vie (CPPV) et l’Alliance pour la recherche sur le logement des personnes âgées dans les provinces de l’Atlantique (Atlanctic Seniors Housing Research Alliance : ASHRA) se tiendra à St. John’s, Newfoundland, les 20 et 21 mai 2010. L’équipe du projet est co-dirigée par un représentant de la communauté, Kelly Heisz, directeur exécutif du centre des ressources pour les aînés de Terre-Neuve et par Judy-Lynn Richards, professeure associée à l’UPEI et chercheur adjoint à l’Université de Western Ontario. L’objectif de cet atelier est d’améliorer la compréhension quant aux problèmes de dispense de soins et de logement des aînés chez une population vieillissante : 1) en faisant part des connaissances sur ces problèmes aux personnes concernées 2) en poussant celles-ci à établir des plans d’action destinés à la communauté pour faire face à ces problèmes et 3) en fournissant des résultats de recherche aux organisateurs de l’atelier et aux participants afin qu’ils puissent ensuite partager ces connaissances avec d’autres, qui pourront apprendre des stratégies proposées et les mettre en pratique. Cet atelier cherchera à promouvoir une meilleure compréhension de ces problèmes concernant les personnes âgées et informera davantage les programmes d’action et la pratique de la recherche. Plus spécifiquement, les chercheurs échangeront dans cet atelier les résultats de leur étude sur les prestations de soins : *(Social Inclusion of the Oldest-old (85+): Toward Supportive Housing Policies ADDLINK TO RESEARCH BRIEF 1). (L’Intégration sociale des personnes très âgées (85 ans et plus) : vers des politiques de logements supervisés). Cet atelier fera aussi avancer le calendrier de l’application des connaissances de l’étude sur le logement de l’ASHRA, ce qui inclut l’utilisation de ses découvertes sur les besoins et les préférences en termes de logement pour les aînés dans le Canada atlantique.

Financement du réseau pour ce projet : 8420.50$

Apprendre de la vie : une enquête sur l’avenir de l’éducation permanente

Tom Schuller, directeur associé de l’Institut national de l’éducation permanente (National Institute of Adult Continuing Education) pour les adultes et directeur de la Commission of Inquiry into the Future for Lifelong Learning in the United Kingdom, a fait une présentation intitulée Learning through Life le 13 janvier 2010 dans le cadre de la série de conférences du Population Studies Centre de l’Université de Western Ontario. Son intervention était co-sponsorisée par le Réseau par le biais de son comité thématique sur l’éducation permanente. Le Professeur Schuller ainsi que Paul Bélanger, professeur à l’Université du Québec à Montréal et directeur du comité thématique sur le vieillissement, la formation continue et la flexibilité au cours de la vie ont également rencontré un groupe de membres de la faculté, de chercheurs et d’étudiants du Département de sociologie de Western pour discuter de l’éducation au cours de la vie au Canada et dans d’autres pays.

Au Centre de données de recherche de Western

Le Centre de données de recherche de Western a lancé son RDC@Western Research Highlights (auparavant son bulletin en ligne) proposant des articles publiés et tirés de recherches accomplies au Centre de données recherche de Western. L’article présenté figure dans le RDC Brown Bag Series, qui porte sur les résultats des travaux de recherche: